Dans le cadre du PIA et du plan relance l’Etat met en place divers aides pour soutenir les entreprises impactées par la crise du covid-19. En complément, certains dispositifs mis en place en 2020 sont reconduits. Découvrez une sélection de dispositifs dans cet article.

 

Les aides financières pour soulager votre trésorerie

 

D’abord, les entreprises de moins de 50 salariés et fermées administrativement peuvent recevoir une indemnisation mensuelle de leurs pertes de CA. Elle est plafonnée à 10 000 €.

Ensuite, les entreprises restant actives et subissant une perte de plus de 50 % de leur CA, peuvent bénéficier de l’aide du fonds de solidarité. C’est une aide plafonnée à 1 500 € par mois. La démarche s’effectue ici : https://www.impots.gouv.fr/portail/fonds-de-solidarite-pour-les-entreprises-independants-entrepreneurs.

Enfin, le secteur culturel restant en activité n’est pas oublié. En effet, si les entreprises subissent une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50%, elles bénéficient d’une indemnisation mensuelle. Ce fonds de solidarité va jusqu’à 10 000 € dans la limite de 80% de la perte du CA.

Retrouvez l’ensemble des dispositifs en vigueur sur le site du gouvernement : https://www.entreprises.gouv.fr/fr/covid-19/covid19-renforcement-des-mesures-de-soutien-aux-entreprises .

Protection des emplois des entreprises

 

Pour les entreprises totalement ou partiellement fermées :

  • Tous les salariés, y compris le chef d’entreprise (salarié), bénéficient du régime d’activité partielle. Les salariés reçoivent une indemnité de 84% de leur rémunération nette. L’Etat et l’Unédic versent l’équivalent de la somme aux entreprises.
    Vous pouvez effectuer vos démarches pour déclarer votre entreprise en activité partielle ici.

 

Les entreprises de moins de 250 salariés des culturels et du transport, qui subissent une perte d’activité d’au moins 50% :

  • Si vous êtes un employeur, vous bénéficierez sur les mois d’octobre à décembre (cotisations dues au titre de septembre à novembre) d’une exonération totale de vos cotisations sociales patronales. Ainsi qu’une aide au paiement des cotisations sociales de 20% de la masse salariale.
  • Si vous êtes un travailleur indépendant, vous bénéficiez d’une réduction forfaitaire de cotisations sociales.

 

Exonérations et reports des charges sociales

Des exonérations de charges sociales et patronales exceptionnelles peuvent faire l’objet d’une demande en ligne auprès des Urssaf.

Par ailleurs, les cotisations non payées sont automatiquement reportées. Les organismes de recouvrement contacteront ultérieurement les employeurs pour leur proposer un plan de règlement de leurs dettes.

 

 

De plus, le Gouvernement a proposé pour la loi de finances 2021 la création un crédit d’impôt pour réduire les loyers. Les bailleurs seront pousser à annuler une partie des loyers dus par leurs entreprises locataires fermées ou en difficulté.