Mardi 5 avril s’est tenu, à Lyon le Jour E, un évènement organisé par Bpifrance. Cet évènement gratuit est axé sur la thématique de la transition écologique, et la stratégie environnementale et climatique des entreprises. Il accueille donc un nombre important d’entrepreneurs, de petites et grandes structures. Au programme du jour : des masterclass, des ateliers d’échanges, des pitchs, et des diagnostics pour les entreprises.

Dans cet article, je vous résume les temps forts de ma journée. Ainsi, cela peut potentiellement vous rendre curieux, et vous donner envie d’y participer à la prochaine édition ! Par ailleurs, à Jour E chacun est libre de choisir les activités auxquelles il souhaite participer!

Mon programme au Jour E:

Masterclass sur la taxinomie européenne

Pour cette présentation, des managers sur la durabilité nous ont présenté la taxinomie européenne. Il s’agit d’une classification des activités dites «vertes/durables», mise en vigueur depuis le 1 janvier 2022, en Europe. Elle impacte les entreprises de plus de 500 salariés, dont le bilan est supérieur à 20 millions d’euros, et le chiffre d’affaire excède les 40 millions d’euros. L’enjeu serait de réorienter les flux d’investissement vers le durable, et d’attester quelles sont les activités «vertes». Cette taxinomie prend la forme d’un règlement applicable, qui explicite les critères techniques, entre autres, pour qu’une activité soit reconnue comme «durable». L’activité doit notamment cocher trois cases :

  • la contribution substantielle à un objectif environnemental ;
  • ne causer aucun préjudice important sur d’autres objectifs environnementaux ;
  • respecter les garanties minimales (tel que l’OCDE).

 

Atelier participatif : Eco-concevoir ma Start-up

Durant cette atelier, les participants échangent autour d’une table, sur les impacts environnementaux et sociaux de son entreprise. Chacun se questionne premièrement, sur les impacts en amont, pendant et en aval des processus de production de produit ou de service. Par exemple: comment viennent mes salariés à l’entreprise ? En voiture, à pied, ou prennent-il les transports en commun ? Mais aussi, est abordé l’aspect social comme la parité homme/femme, la discrimination. Il s’en est suivi un moment d’échange sur les problèmes rencontrés, et les solutions envisageables pour minimiser ces impacts grâce à l’éco-conception.

 

Atelier participatif : Contrôler mon empreinte numérique

De même que l’atelier mentionné ci-dessus, un échange avec d’autres participants, mais cette fois-ci autour de la question de l’empreinte numérique de notre société. Les entreprises se servent massivement d’outils numériques, mais les centres de données ont un fort impact sur l’écologie. Par conséquent, nous avons partagé nos solutions pour réduire et contrôler notre empreinte numérique. Par exemple: stocker sur un centre de données «verts», quantifier l’impact écologique de son site web, ou encore favoriser la réparation et l’achat de matériel d’occasion.

 

Atelier de conception: Eco-concevoir un jouet pour enfant

Ensuite, après la pause déjeuner, je me suis dirigée vers l’atelier de conception. Regroupé par groupe de cinq, nous devions éco-construire un jouet destiné aux petits enfants: un char à voile! Nous avions a disposition des matériaux à faible impact écologique, et nous devions réfléchir à leur fin de vie. Premièrement, l’équipe devait se répartir les rôles: chef de projet, chargé d’étude, service achat, marketing, et environnemental. Puis, faire un choix stratégique entre les matériaux à acheter, car les stocks et l’argent étaient limités. Après l’étape de construction, le marketeur de l’équipe, devait donner un pitch pour présenter le char à voile, aux jury et aux autres équipes. Et notamment, tester le char à voile, pour qu’il avance à l’aide du vent. A la fin, le jury attribuait des points selon la distance parcourue, les matériaux utilisés, et d’autres aspects.

 

Conclusion

Jour E permet de favoriser de nombreux échanges avec des entrepreneurs aux multiples profils. Partager avec eux les problématiques rencontrées par chacun aide à prendre conscience de l’impact écologique et social de sa propre entreprise, et à retenir les solutions proposées ou mises en place par les autres.

Saviez-vous qu’il existe déjà beaucoup d’aides publiques pour l’éco-conception ? Si vous voulez en savoir davantage, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec notre équipe !