Bruxelles injecte 292 millions d’euros dans l’IA, la cybersécurité et la blockchain

La Commission européenne prévoit d’investir 292 millions d’euros sous forme d’appels à projets et de subventions dans l’intelligence artificielle, la cybersécurité, la blockchain et la formation. Les acteurs publics et privés ont jusqu’au 17 mai pour soumettre leurs propositions.

Au sein de l’enveloppe globale, la Commission réserve un financement de 43 millions d’euros sous forme de subventions pour soutenir la cybersécurité dans le secteur de la santé et le déploiement d’un réseau de centres pour aider les Etats à se mettre en conformité avec la réglementation en vigueur en matière de sécurité informatique.

Source : L’Usine Digitale du 23/02/2022

Le gouvernement injecte 400 millions d’euros pour promouvoir les dispositifs médicaux innovants

L’enveloppe de 400 millions d’euros, comprise dans la stratégie Innovation Santé 2030 de 7 milliards d’euros, doit permettre de favoriser le développement et le déploiement des dispositifs médicaux de « demain« , tels que les robots chirurgicaux, les thérapies digitales et les dispositifs médicaux biocompatibles ou connectés.

Le plan repose sur quatre axes :

  • Le premier vise à soutenir l’innovation en lien avec les grands défis de santé publique pour un montant de 170 millions d’euros avec des enveloppes dédiées et  se concentre sur « le développement des robots chirurgicaux, des dispositifs médicaux implantables au long cours et la santé mentale« ,
  • Le deuxième axe doté d’une enveloppe de 60 millions d’euros, un appel à projets lancé en juin 2022 sera dédié aux démonstrations. Concrètement, les hôpitaux feront connaître leurs besoins et pourront bénéficier du test d’une technologie bien qu’elle ne soit pas encore commercialisée.
  • La troisième mesure, sous la forme d’un appel à projets ouvert fin février 2022, vise à soutenir « les projets d’industrialisation de produits de santé innovants et capacitaires en France sur les prochaines années« . 140 millions d’euros y sont attribués.
  • Le dernier axe doit contribuer à faciliter l’accès au marché des dispositifs médicaux avec un budget de 30 millions d’euros. Un guichet opéré par Bpifrance va être mis en place pour « accompagner les start-up et les PME sur le diagnostic réglementaire« .

Enfin, la future Agence de l’Innovation en Santé, qui devrait bientôt voir le jour, devra également s’emparer de ces sujets.

Source : L’Usine Digitale du 21/02/2022

La France se dote d’un cyberscore pour afficher le niveau de protection des services numériques

A la manière du nutri-score pour les produits alimentaires, le cyberscore vise à informer le grand public du niveau de sécurisation des données offert par des services numériques à destination du grand public.

Le Sénat a définitivement adopté la proposition de la loi pour la mise en place d’une certification de cybersécurité des plateformes numériques destinées au grand public. Il doit entrer en application le 1er octobre 2023.

Source : L’Usine Digitale du 25/02/2022

La French Care : Bpifrance lance un coq blanc !

Les deux années de crise sanitaire ont prouvé les grandes capacités d’adaptation et d’organisation des acteurs français de la santé ainsi que leur aptitude à créer de nouvelles collaborations. En réunissant l’ensemble des acteurs de l’écosystème, La French Care favorisera la croissance et le développement de projets innovants, de collaborations entre acteurs, notamment publics et privés, ainsi que de toutes les entreprises de santé.

Symbolisée par le coq banc, La French Care souhaite faire de la France une force motrice de l’innovation dans la santé.

Source : Newsletter Big Média du 01/03/2022

France 2030 : l’Etat placera 6,5 milliards en fonds propres

Le gouvernement va placer 6,5 milliards en fonds propres dans des projets innovants, sur les 54 milliards d’euros alloués.

Pour rappel, France 2030 prévoit des investissements sur les cinq prochaines années dans divers secteurs : 8 milliards d’euros pour l’énergie et la décarbonation de l’économie ; 6 milliards d’euros pour l’électronique et la robotique ; 5 milliards d’euros pour les startups ; 4 milliards d’euros pour les transports ; 3 milliards d’euros pour la santé ; 2 milliards d’euros pour une alimentation durable et traçable ; et 2 milliards d’euros pour la culture, l’espace et les fonds marins.

Source : Maddyness du 24/02/2022

La French Tech annonce un label Agritech20

A l’occasion du salon de l’agriculture, le label Agritech20 a été lancé pour favoriser le développement d’entreprises dans ce secteur.

La plupart des startups du classement Next40 sont en effet dédiées aux au domaine de la santé, des RH, de la transformation numérique. En ce sens, Louis Fleuret, directeur adjoint de La French Tech souhaite aller plus loin pour le domaine agri-agro et annonce la création d’un nouveau classement, Agritech20, dédié exclusivement aux innovations dans ce secteur. Ce classement, devrait permettre de faire émerger 20 champions. Pour rappel, le 30 août 2021 la « French AgriTech » a ainsi vu le jour pour accélérer le développement de l’innovation agricole avec une enveloppe de 200 millions d’euros.

Source : le Monde Informatique du 01/03/2022

Station F propose son aide aux entrepreneurs ukrainiens réfugiés

Le campus de startups parisien compte mettre à disposition gratuitement des logements et son espace de travail pour les entrepreneurs ukrainiens réfugiés en France.

Les startups comptant des salariés en Ukraine ont proposé rapidement une aide logistique et financière pour aider leurs salariés basés dans le pays en guerre.

Source : Maddyness du 01/03/2022