La revue de presse FinovUP – du 22 avril 2022. Chaque semaine FinovUP sélectionne les informations marquantes de l’écosystème des entreprises.

 

TikTok poursuit son offensive dans la réalité augmentée

L’application TikTok continue de renforcer sa bibliothèque d’effets afin de renforcer son offensive dans le domaine de la réalité augmentée. Le 12 avril 2022, l’entreprise a annoncé l’ouverture de sa version bêta d’Effect House aux créateurs, designers et développeurs du monde entier. Cette plateforme permet de créer des effets en réalité augmentée pour les ajouter à vos vidéos.

Sur la version Effect House, les créateurs auront à leur disposition des outils et ressources permettant la création d’effets immersifs et dynamiques à ajouter sur les vidéos. Il y a déjà près de 450 créateurs ayant créé des filtres de réalité augmentée utilisés sur environ 1,5 milliard de vidéos.

TikTok souhaite concurrencer ses plateformes rivales comme Snapchat et Meta qui proposent aussi des outils de création de filtres en réalité augmentée. Ces applications se servent de la création de filtres afin d’augmenter leur stratégie tournée vers l’e-commerce.

Les marques se font connaître d’un public plus jeune tout en appréhendant une technologie qui continue à prendre de l’ampleur.

Source : L’UsineDigitale du 15.04.2022

 

Hubcycle transforme les déchets agricoles en ingrédients cosmétiques et alimentaires

Hubcycle est une startup fondée en 2016. C’est la seule startup française à transformer les déchets des industries agroalimentaires en ingrédients cosmétiques et alimentaires. Une valorisation promise à se développer grâce à une levée de 3,5 millions d’euros.

730 tonnes de coproduits déjà revalorisés. Ces coproduits étaient destinés à être jetés, générant une économie d’approximativement 1 500 tonnes de CO2 ! L’entreprise vise à présent les 290 millions de tonnes de déchets par an. Cet upcycling séduit déjà une trentaine de groupes.

Leur produit phare est un épaississant naturel issu du tourteau, résidu de l’huile de lin. Pour passer du coproduit au nouvel ingrédient, c’est tout un processus innovant que Hubcycle a mis au point.

Grâce à sa levée de fonds, Hubcycle compte gonfler les effectifs de ses équipes vente, sourcing et contrôle de qualité : les trois piliers de son développement. La startup qui compte à peine 9 salariés actuellement en comptera 30 à la fin de l’année.

Source : Maddyness du 04.2022

 

Le Rwanda inaugure le premier centre africain pour la quatrième révolution industrielle (C4IR) dédié à la recherche et au développement en intelligence artificielle.

Le centre pour la quatrième révolution industrielle, C4IR a été inauguré le 31 mars 2022 à Kigali la capitale du Rwanda afin de promouvoir les technologies émergentes tout en se focalisant davantage sur l’intelligence artificielle et la politique des données. L’objectif étant de développer des partenariats dans le but de stimuler l’innovation et l’adoption au profit de la société.

Le Forum Économique Mondial héberge un réseau de 15 centres pour la C4IR Network. Leur objectif étant de confectionner de nouvelles politiques et stratégies dans les domaines de : l’intelligence artificielle, la blockchain et les actifs numériques, l’internet des objets ou les véhicules autonomes. Au Rwanda, c’est l’intelligence artificielle qui est mis sur le devant de la scène.

Le Rwanda qui s’investit depuis plusieurs années dans ce domaine est le premier pays africain à lancer un centre dédié à la recherche et au développement en IA.

Source : ActuIA du 15.04.2022

 

Décollage réussi pour le contrat d’engagement jeune

Le contrat d’engagement jeune (CEJ) a fait son apparition le 1er mars 2022. En plus d’un mois et demi et sans grands problèmes, plus de 65.000 jeunes ont opté pour ce nouveau dispositif de douze mois, renouvelable six mois sous conditions.

Ce contrat vise les jeunes de moins de 26 ans qui ne sont ni en étude, ni en formation, ni en emploi et les moins de 30 ans pour les handicapés.

Le dispositif obéit à deux engagements :

  • Trouver une activité hebdomadaires de 15 à 20 heures aux jeunes
  • Et pour ce dernier de les suivre en échange d’une allocation de 500 euros par mois.

D’après les premiers retours, on peut constater que l’objectif a bien été atteint. Près de neuf bénéficiaires sur dix ont un diplôme de niveau inférieur ou équivalent au bac. La moyenne d’âge est de 21 ans, répartie à peu près à parité entre filles et garçons.

Source : Les Echos du 18.04.2022

 

Les raisons de la grande démission des développeurs

Depuis la crise sanitaire, les entreprises ont davantage de mal à retenir les développeurs qualifiés, mais aussi à en recruter. L’étude menée par Mulesoft montre les raisons derrière le phénomène de la grande démission.

Sur une étude auprès de 600 responsables IT, 93% des sondés trouvent qu’il est plus difficile de retenir les développeurs qualifiés, tandis que 86% pensent qu’il est devenu plus compliqué de les recruter au cours des deux dernières années.

En France la grande démission influe modérément la capacité des entreprises à retenir les talents. Les causes citées sont en premier lieu la transformation digitale (17%) puis le fait de gérer des problèmes quotidiens en dehors de leur périmètre (14%) à égalité avec l’augmentation de la charge de travail et les demandes des autres équipes.

De cette étude, Mulesoft en profite pour donner deux conseils.

  • Donner aux développeurs des solutions conviviales qui maximisent leur productivité
  • Fournir aux cadres d’entreprises des outils facilitant le développement d’applications.

Source : LeMonde Informatique du 17.04.2022

 

Pourquoi Elon Musk veut racheter Twitter maintenant

Après sa transformation de l’industrie de l’automobile avec Tesla. Puis sa conquête de l’espace avec SpaceX. Elon Musk souhaite transformer Twitter afin de faire de l’application « la plateforme mondiale de la liberté d’expression ». On se demande alors pourquoi cette personnalité fantasque souhaite racheter la totalité de Twitter ?

Elon Musk veut s’imposer comme le patron de fait après que le milliardaire Jack Dorsey a laissé sa place de dirigeant à son ex-CTO Parag Agrawal. Or ce dernier n’est pas connu du grand public et n’a pas encore pris de nouvelles directions stratégiques.

Cette offre d’achat tombe au moment où les grandes valeurs technologiques américaines font du yo-yo sur des marchés nerveux. L’action Twitter a été divisé par deux depuis son dernier pic en février 2021 à 77 dollars. C’est donc un investissement qui tombe à point nommé.

Enfin, Twitter est moins touché par l’effet « coup de vieux » qui touche Facebook et Instagram.

Source : Les Echos du 14.04.2022

Levées de fonds de la semaine par Finance & Compagnies