Dispositif créé en 1981, les CIFRE, ou Conventions industrielles de formation par la recherche, favorisent les échanges entre la recherche publique et les entreprises privées.
Au delà, il favorise la mobilité des doctorants entre le milieu de la recherche publique et le privé, via une première expérience en entreprise très valorisante pour les deux parties. Autre intérêt: le lien entre thèse CIFRE et CIR, en effet les dépenses liées à la CIFRE sont partiellement éligibles au Crédit d’impôt Recherche.

A terme, ce dispositif favorise l’emploi des docteurs dans les entreprises, qui disposent d’un profil ultra qualifié en interne qui bénéficiera ensuite des conditions très avantageuses liées au Jeune Docteur.

Les CIFRE: comment ça fonctionne?

Définition

Le dispositif CIFRE, pour Conventions industrielles de formation par la recherche, se destine aux entreprises qui embauchent un doctorant dans le cadre d’une collaboration avec un laboratoire de recherche public.
Les travaux réalisés conduisent à la soutenance d’une thèse, d’où l’emploi de termes comme « thèse CIFRE » ou « convention CIFRE ».

Pour qui?

Entreprises:

Ce dispositif se veut à destination des entreprises à forte innovation qui cherchent des profils techniques de très haut niveau, en partenariat avec un laboratoire de recherche. Toutes les entreprises sont éligibles, dès lors qu’elles sont établies sur le territoire français.
L’emploi d’un doctorant favorise ainsi les travaux de R&D, notamment pour les projets à forte rupture technologique.

Les profils très qualifiés de niveau BAC +5 et plus sont en effet une charge importante pour l’entreprise, rendue très acceptable par la subvention octroyée via la convention. Ainsi, l’ANRT verse une subvention de 14000€ par an pendant trois ans pour l’embauche d’un doctorant CIFRE.

Doctorant:

La CIFRE s’adresse aux étudiants de niveau BAC + 5 qui souhaitent soutenir une thèse, et qui bénéficier d’une première expérience en entreprise. Cette collaboration permet au doctorant de devenir un chercheur appliqué. Il doit donc avoir la volonté de s’orienter par la suite dans le privé. Le chercheur appliqué peut s’entendre par opposition à l’enseignant chercheur qui s’orientera davantage sur la recherche fondamentale.
Par ailleurs, le dispositif répond à la problématique du financement de la thèse, souvent problématique pour les doctorants. Tout l’enjeu sera de trouver un projet à la fois scientifique et appliqué, puis l’entreprise intéressée. Il s’agit vraiment d’une collaboration win-win, qui répond donc aux intérêts des deux parties.

 

Contractualisation

Concrètement la convention CIFRE prend la forme de trois contrats qui lient les parties prenantes: laboratoire, doctorant et entreprise.

  • Entre l’entreprise et le doctorant: un contrat de travail, CDD ou CDI, avec une rémunération brute minimale de 23 484 € annuels.
  • Entre l’entreprise et le laboratoire: contrat de collaboration qui cadre la façon dont le travail sera réalisé. Ainsi, le contrat décrit l’utilisation des résultats de recherche, ou encore des questions comme le partage de la propriété intellectuelle.
  • Entre le doctorant et le laboratoire: un contrat de thèse.

 

Convention CIFRE

source: ANRT plaquette CIFRE 2019

 

Thèse CIFRE et CIR

Le Crédit d’Impôt Recherche soutient les dépenses de R&D des entreprises, en remboursant une partie des dépenses réalisées par année civile.
Ce dispositif phare permet de réduire le coût pour l’entreprise des travaux de recherche appliquée ou développements expérimentaux et d’aller plus loin dans ceux-ci.

Pour bénéficier du CIR, l’entreprise doit justifier de l’éligibilité des travaux, notamment par la description de ceux-ci, et également par le profil des personnes qui y participent. C’est ici qu’intervient le doctorant CIFRE, un fort marqueur de la R&D qui contribuer à légitimer l’éligibilité des travaux.

Par ailleurs, les dépenses liées à la thèse CIFRE sont éligibles au CIR, elles peuvent donc être intégrées à l’assiette de celui-ci. Concrètement, on intègre la rémunération du doctorant, déduction faite de la subvention versée par l’ANR.

Et pour la suite?

Près de 90% des docteurs CIFRE trouvent un emploi en moins de 6 mois, souvent dans l’entreprise qui a hébergé leur thèse. Par ailleurs, près de 70% des docteurs CIFRE restent dans le privé, contre moins de 50% pour l’ensemble des docteurs.

Le dispositif CIFRE est donc un point d’entrée pour la R&D dans les entreprises, qui la rend beaucoup plus accessible en termes d’investissement. En effet, après les 3 ans de CIFRE, les entreprises qui gardent leur docteur peuvent bénéficier pendant 2 ans du dispositif « Jeune Docteur« .

 

Vous avez des enjeux de R&D et souhaitez être accompagné dans leur financement? Prenez rendez-vous avec un de nos conseillers!