L’éco-conception désigne la volonté de concevoir des produits respectant les principes du développement durable et de l’environnement. Selon l’Ademe il s’agit de recourir « aussi peu que possible aux ressources non renouvelables en leur préférant l’utilisation de ressources renouvelables ». L’éco-conception est le seul outil de l’économie circulaire qui permette de limiter les déchets et réduire les ressources avant l’étape de fabrication.

L’éco-conception : Kézako ?

Avoir une démarche d’éco-conception permet de réduire les impacts environnementaux d’un produit ou d’un service. Cela permet de plus de stimuler la recherche et de favoriser l’innovation. En effet, on cherche à faire mieux avec moins tout en conservant les performances du produit. Tout cela en s’inscrivant dans une démarche de développement durable. L’un des enjeux principaux est également de répondre aux nouveaux besoins des consommateurs et aux nouvelles réglementations de protection de l’environnement.

Effectivement l’éco-conception apporte des gains environnementaux. Ceux-ci peuvent concerner la préservation des ressources et de la biodiversité, la prévention des pollutions mais aussi l’équilibre du climat.

La mise en place d’une démarche d’éco-conception se concentre sur les objectifs suivants :

  • Développer des produits en prenant en compte les enjeux écologiques et économiques.
  • Créer des variantes optimisées du produit ou du service pour sélectionner la moins impactante.
  • Analyser les cycles de vie pour les intégrer au maximum dans l’économie circulaire.
  • Améliorer et optimiser les coûts de production.
  • Apporter une vision globale et une structure d’entreprise adaptée au développement durable.
  • Certifier ses projets pour leur mise sur le marché avec un étiquetage environnemental.

Les aides mises en place

De nombreuses aides favorisent les démarches d’écoconception. L’ADEME a ainsi lancé l’appel à projets « Entreprises engagées dans la transition écologique ». Elle proposait aux PME de les accompagner dans l’industrialisation et la commercialisation de leurs solutions éco-innovantes.
Une subvention de 100 000 euros par entreprise, concernait par ailleurs la mise sur le marché, une étape cruciale et souvent complexe.

Dans le cadre du plan France Relance, l’ADEME a également lancé le Tremplin pour la transition écologique des PME et TPE. Il s’agit d’une aide allant de 5 000 € à 200 000 € pour tout projet d’équipements de réduction et de gestion des déchets; l’accompagnement pour des travaux ambitieux de rénovation des bâtiments; des études sur les émissions de gaz à effet de serre et les stratégies climat des entreprises… Et bien sûr l’accompagnement de projets éco-innovants !

De plus en plus d’entreprises françaises intègrent cette démarche vertueuse dans leur stratégie. L’ADEME a donc mis au point un « Pack éco-conception » pour les PME éco-engagées. Ce dispositif comprend notamment des outils d’accompagnement et des aides exceptionnelles pour accélérer les diagnostics éco-conception, la production durable ou encore l’affichage environnemental. Si toutes les PME peuvent en bénéficier, L’ADEME a listé trois secteurs prioritaires à forts enjeux environnementaux : le numérique, l’alimentation, la mode durable.

Vous avez un projet innovant à impact ? Prenez rendez-vous avec nos experts !