Recherche et développement : à la poursuite de nouvelles connaissances !

Définir le concept de Recherche et Développement. Vous avez une heure …ou pas !

En réalité, nous vous proposons de définir la R&D en moins de 5 minutes ! En effet, cette dernière est souvent confondue avec le processus d’innovation ce qui peut être hasardeux lorsqu’on veut bénéficier du CIR ou du CII. Pour y voir plus clair et lever le doute sur l’éligibilité de vos travaux, reprenons ensemble l’essentiel.

La (vraie) définition de la recherche et développement

Selon la dernière édition du manuel de Frascati paru en 2015, voici la définition de la R&D :

La recherche et le développement englobent les activités créatives et systématiques entreprises en vue d’accroître la somme des connaissances[…] et de concevoir de nouvelles applications à partir des connaissances disponibles.

Que ses objectifs soient spécifiques ou généraux, la R-D vise toujours à obtenir des résultats nouveaux à partir de concepts ou d’hypothèses.

Pour simplifier, nous pourrions dire que la R&D est le fait d’accumuler, de créer de nouvelles connaissances pour répondre à un ou plusieurs problèmes.

Par ailleurs, on distingue trois types de recherche :

  • La recherche fondamentale : soit  » des travaux de recherche expérimentaux ou théoriques entrepris principalement en vue d’acquérir de nouvelles connaissances sur les fondements des phénomènes et des faits observables, sans envisager une application ou une utilisation particulière. »
  • La recherche appliquée : concerne « des travaux de recherche originaux entrepris en vue d’acquérir de nouvelles connaissances et dirigés principalement vers un but ou un objectif pratique déterminé. »
  • Le développement expérimental : « des travaux systématiques fondés sur les connaissances tirées de la recherche et l’expérience pratique et produisant de nouvelles connaissances techniques visant à déboucher sur de nouveaux produits ou procédés ou à améliorer les produits ou procédés existants » .

Enfin, la R&D n’est pas réservée uniquement aux laboratoires et autres centres de recherche publique. En effet, de plus en plus d’acteurs privés prennent part à des travaux de recherche.

5 critères pour identifier des travaux de recherche

Nous rencontrons quotidiennement des entrepreneurs qui ne pensent pas faire de R&D ! Pour autant, derrière cette modestie se cachent parfois des projets révolutionnaires ! Voici, les cinq critères qui peuvent vous aider  à déterminer la nature de vos travaux.

  1. La nouveauté. En effet, à travers ce projet, votre entreprise va créer de nouvelles connaissances et ainsi dépasser l’état de l’art.
  2. L’incertitude. Votre projet devra mettre en avant une incertitude technique. Le succès de vos travaux n’est pas garanti, car les connaissances actuelles ne permettent aucune estimation.
  3. La créativité. Votre entreprise appliquera des concepts nouveaux dans le but d’améliorer l’état des connaissances.
  4. Le caractère systématique.  C’est-à-dire que vos travaux doivent être structurés et planifiés. Cela passe par la mise en place de différents outils tels qu’un cahier des charges ou encore un protocole.
  5. La possibilité de reproduction. Enfin, vos travaux de R&D doivent être reproductibles. Le savoir-faire doit être réutilisable pour d’autres projets futurs et les connaissances acquises doivent être transférables.
Derniers articles
Recherche et développement : à la poursuite de nouvelles connaissances !
Définir le concept de Recherche et Développement. Vous avez une...
Levée de fonds : limiter votre dilution grâce au financement public
La levée de fonds est synonyme de réussite, du graal...
Stop aux idées reçues sur l’innovation !
Aujourd’hui, on trouve de tout ! Des entreprises qui innovent,...