L’échelle TRL pour mesurer le niveau de maturité de votre projet

Vous vous êtes peut-être déjà retrouvé face à certaines mentions de ce type, au détour d’une demande d’aide financière publique : “Les projets présentés devront justifier d’un stade de maturité au moins équivalent au niveau TRL 4”. Afin de vous assurer que vos projets répondent à ce type de prérequis, l’enjeu est de savoir à quoi correspond l’échelle TRL, et cela tombe bien car nous vous avons préparé un article qui reprend l’essentiel à savoir à ce sujet !

 

Qu’est-ce que l’échelle TRL ? 

Définition des TRL

Les Technology Readiness Levels (TRL) font partie d’une méthode utilisée pour mesurer et évaluer la maturité d’une technologie particulière. En effet, ces mesures successives permettent aux membres d’une équipe projet de comprendre le degré de développement d’une technologie donnée. Pour ce faire, on établit le niveau d’avancement et de fiabilité avant d’utiliser la technologie.

L’échelle TRL se base sur neuf niveaux de préparation technologique qui permettent de décrire l’avancement d’un projet dans un domaine particulier.  L’utilisation des TRL permet notamment d’encadrer et de mener des discussions cohérentes et uniformes sur la maturité technique des technologies. Les TRL permettent aux décideurs d’un projet de mieux apprécier les risques encourus par celui-ci.

Les instances publiques telles que l’ADEME, l’ANR ou encore l’Union Européenne, ont notamment adopté cette méthodologie comme critère de sélection dans le cadre d’appels à projets et concours.

 

Les origines de l’échelle TRL

À l’origine, des organisations gouvernementales américaines telles que la NASA  et l’US Air Force ont développé l’échelle TRL . Par ailleurs, ces dernières ont même mis au point un calculateur d’évaluation de l‘état de préparation technologique . Celui-ci facilite le processus de détermination des niveaux de préparation technologique appropriés. Il fournit aussi une évaluation de la maturité d’une technologie à un moment particulier de son développement.

 

À quoi correspondent les 9 niveaux de l’échelle TRL ?

Niveau TRL 1

À ce stade, il s’agit d’études sur papier des propriétés de base d’une technologie spécifique. La phase de développement va suivre. Une fois cette étape franchie, la recherche purement scientifique pour un projet donné peut se transformer en recherche appliquée.

Niveau TRL 2

Au niveau 2 des TRL on passe du pur concept technologique à l’application et/ou à l’invention. En effet, à cette étape, l’entreprise ou le porteur de projet invente les applications pratiques. Ce niveau repose sur de la spéculation et des hypothèses. 

Niveau TRL 3

La critique analytique et expérimentale, ainsi que la preuve de concept (POC – Proof Of Concept) caractérisent le niveau TRL3. La recherche et le développement sont activés. Ils comprennent notamment les études analytiques et celles en laboratoire. Elles valident physiquement les prédictions analytiques des éléments séparés d’une technologie.

Niveau TRL 4

La validation de la technologie est conduite dans un environnement de laboratoire. Les différents éléments technologiques de base sont alors intégrés pour constater leur fonctionnement en harmonie. De fait, cette étape préfigure, de façon simplifiée, les tests du système global au niveau 9 du TRL.

Niveau TRL 5

Au niveau 5 de l’échelle TRL, on teste le produit et on valide sa fiabilité dans un environnement pertinent. Cette intégration est assez poussée afin de pouvoir être testée de façon réaliste même dans un environnement simulé.

Niveau TRL 6

Le niveau 6 du TRL permet la démonstration d’un modèle ou d’un prototype. On les place dans un environnement proche de l’opérationnel. Ils sont donc bien plus représentatifs que ceux testés au niveau TRL5. La démonstration d’une technologie au niveau TRL6 est déjà révélatrice de son état d’avancement.

Niveau TRL 7

La démonstration d’un prototype de système est réalisée dans un environnement opérationnel. Le prototype est opérationnel ou proche de ce qui a été prévu. Cette étape cruciale exige la démonstration d’un prototype de système réel. Elle est menée dans un environnement opérationnel tel qu’un véhicule, un environnement spatial, ou une usine par exemple.

Niveau TRL 8

Au niveau 8, le système réel à évaluer est achevé. Il est également qualifié par des essais et des démonstrations. La technologie fonctionne dans sa forme finale et dans les conditions d’utilisation prévues. Cette étape est en général celle qui signifie la fin du développement. Le système répond à ses spécifications de conception.

Niveau TRL 9

Le niveau final TRL9 valide des mises en service réussies. La technologie est dans sa forme finale et dans ses conditions d’utilisation souhaitées. Le système est dans des conditions de mission opérationnelles.

 

A quoi sert l’échelle TRL pour les financements publics?

L’échelle TRL pour i-Lab et i-Nov

Le concours d’innovation i-Lab est ouvert aux jeunes pousses prometteuses aux projets de recherche et développement ambitieux. Ainsi, les projets attendus par l’Ademe et Bpifrance se situent en règle générale entre les niveaux TRL 2 et TRL3. Nous avons par ailleurs constaté que la plupart des entreprises financées présentaient des POC fonctionnels. 

Pour le concours i-Nov, les projets attendus relèvent plutôt des niveaux TRL 3 et TRL 4. De plus, les entreprises candidates doivent être financièrement solides pour entreprendre des projets aux budgets allant de 1 à 5M€.

 

l'échelle TRL, L’échelle TRL pour mesurer le niveau de maturité de votre projet

L’échelle TRL dans le cadre d’Horizon Europe

Les différentes instances publiques européennes utilisent l’échelle TRL pour évaluer les projets de financement. On citera le programme Horizon Europe qui a désormais choisi l’échelle TRL comme indicateur de positionnement des projets. Comme c‘est une échelle unifiée, elle permet aux candidats et aux évaluateurs de bien répondre aux attentes de l’Union Européenne (UE). Un TRL élevé dans le texte de l’appel d’offre signifie clairement que l’UE recherche une solution plus applicative. En revanche, un TRL plus bas signifiera une demande pour un projet de recherche fondamentale. Il ne faut pas perdre de vue que les porteurs du projet « auto-déclarent » le niveau TRL de leur innovation. Cela implique donc qu’il soit fidèle à la maturité réelle du projet.

L’échelle TRL peut aussi constituer un point d’entrée pour le projet. C’est en fait la limite inférieure de son niveau de maturité technologique. C’est dans cette optique que l’UE a défini des critères de financement spécifiques pour les PME/PMI. 

Pour prétendre aux fonds du programme Fast Track to Innovation (FTI) par exemple, le point d’entrée est le TRL6 . C’est un niveau de l’échelle atteint par des projets matures proches de la commercialisation. Par contre, d’autres dispositifs comme EIC Pathfinder soutiennent plutôt des projets plus « early stage », axés sur la recherche et le développement.

 

Derniers articles
Le plan de financement : la pièce maitresse pour convaincre vos investisseurs
Le plan de financement prévisionnel constitue le socle d'un business...
Partenaire de financement : découvrez l’impact des aides publiques sur l’avenir de votre entreprise
Pour beaucoup de dirigeants la recherche de partenaire financier est...
Faites de votre Business Plan un aimant à investisseurs
Le business plan : la boussole de votre levée de...